Le bilan neuropsychologique

Bilan neuropsychologique réalisé par Jennifer Gallard - neuropsychologue

Quels sont les objectifs du bilan ?

  • Identifier les fonctions et les processus cognitifs qui posent problèmes ;
  • Participer à l’élaboration d’un diagnostic ;
  • Cibler les déficits et les fonctions préservées pour orienter les interventions pédagogiques et éducatives ;
  • Définir les prises en charge adéquates et des recommandations personnalisées au vu du profil cognitif.

Un bilan, dans quel cadre ?

Un bilan neuropsychologique peut être recommandé dans plusieurs situations.

Les évaluations s’adressent aux enfants et adolescents qui présentent :

  • des difficultés scolaires ;
  • des troubles spécifiques des apprentissages (dyspraxie, dysgraphie, dyscalculie, dyslexie, dysphasie, trouble de l’attention avec ou sans hyperactivité, etc.) ;
  • un haut potentiel intellectuel ;
  • un retard de développement ;
  • une pathologie neurologique (épilepsie, traumatisme crânien, AVC, etc.) ;
  • une maladie génétique ;
  • un trouble du spectre autistique ;
  • des troubles émotionnels et comportementaux ;
  • etc.

Que comprend l'examen neurospychologique ?

  • un entretien préliminaire avec anamnèse et questionnaires ;
  • observation de l’enfant ;
  • évaluation du fonctionnement cognitif/intellectuel général ;
  • choix d’instruments en fonction des hypothèses diagnostiques afin d’évaluer les fonctions avec plus de précision (langage, mémoire, attention, fonctions praxiques et motrices, fonctions perceptives, etc.) ;
  • une fois le bilan effectué, un entretien de restitution est réalisé et un compte-rendu détaillé sera transmis à la famille.

La démarche de consultation, le contenu des entretiens et les résultats de l’évaluation sont strictement confidentiels. Aucune divulgation de ces informations ne peut se faire sans le consentement des parents.

L’intérêt de l’évaluation neuropsychologique

  • est de mieux comprendre l'origine des difficultés scolaires et/ou comportementales ;
  • d’appréhender le fonctionnement cognitif dans sa globalité (trouver les points d’appui et les faiblesses) afin de préconiser la mise en place d’aménagements pédagogiques pour une meilleure prise en compte des troubles dans la scolarité (aide pour le Projet Personnalisé de Scolarisation) ;
  • de conseiller la mise en place d'investigations complémentaires sur le plan médical (neuropédiatre, pédopsychiatre, etc.) ou paramédical (orthophonie, psychomotricité, ergothérapie, orthoptie, etc.) si besoin.